Hypnose Ericksonienne

Qu’est-ce que l’hypnose ? Pour qui ? Pour quoi ? Vais-je me souvenir de ce qu’il s’est passé durant la séance ? Est-ce que je vais perdre le contrôle ? Comment savoir si je suis réceptif ? Est-ce la même chose que l’hypnose de spectacle ?

L’hypnose soulève bien des interrogations !

Avant de répondre aux questions les plus fréquentes que l’on me pose, quelques explications quant à la technique.

L’hypnose, qu’est-ce que c’est ?

L’hypnose est un état modifié de conscience qui n’a absolument rien d’anormal : en réalité, nous sommes bien plus souvent qu’on ne le croit en état modifié de conscience, et de manière tout à fait naturelle. Exemple : lorsque vous conduisez, que vous avez la tête ailleurs (parfois au point d’oublier que vous avez déjà passé le péage !), vous êtes en état modifié de conscience. Un camion déboule soudainement par la droite ? Immédiatement, vous revenez à vous et freinez.

L’hypnose est un état situé entre veille et sommeil, permettant d’entrer en communication avec l’inconscient, ce fameux inconscient qui nous gouverne en permanence. En contactant ainsi l’inconscient, nous pouvons par exemple « réparer » en profondeur des blessures émotionnelles et des traumatismes, libérer de fausses croyances, ou bien comprendre ce que cache une dépendance (tabac, alcool, drogues, chocolat, etc.), ou encore préparer l’inconscient à un changement ou à un évènement. Nous pouvons faire énormément de choses avec l’hypnose !

Plus concrètement, l’hypnose déconnecte l’hémisphère gauche du cerveau (siège de la logique, de l’analyse, etc.) pour mieux stimuler l’hémisphère droite (représentant l’imaginaire, l’intuition, la créativité, les rêves, etc.). En état d’hypnose, vous plongez alors dans le domaine de l’imaginaire, et êtes pleinement conscient(e) de ce qu’il se passe autour de vous, en vous, de vos pensées, des réactions dans votre corps, etc. Il n’y a aucune perte de conscience et de contrôle, bien au contraire, vous êtes en pleine conscience, détendu(e), détaché(e) de votre mental, de vos croyances, de vos soucis. Vous reprenez contact avec vous-même et découvrez votre potentiel. Le praticien en hypnose est là pour vous accompagner et vous guider dans ce voyage, mais ce voyage, c’est vous qui le faites, qui trouvez des solutions à vos difficultés.

Par conséquent, et en réponse aux questions fréquemment posées, OUI, vous vous souvenez de tout ce qu’il s’est passé durant la séance. Sauf si vous vous endormez, bien entendu, mais sachez que si cela arrive, le sommeil n’empêche aucunement l’inconscient de faire le travail.

Vous contrôlez pleinement ce que vous dites au praticien : vous ne lâcherez jamais une information sous hypnose si vous n’en avez pas envie. Encore une fois, vous ne perdez pas conscience, vous êtes au contraire en pleine conscience. A tout moment, vous pouvez interrompre la séance.

L’hypnose thérapeutique n’a absolument rien à voir avec l’hypnose de spectacle. C’est une crainte infondée (bien que très compréhensible) qui freine aujourd’hui de nombreuses personnes désireuses de faire une séance d’hypnose. Forcément, qui aurait envie de faire des choses délirantes et de ne pas en avoir souvenir au réveil ?

Pour ma part, je ne connais rien des techniques de l’hypnose de spectacle, et ne fais rien faire de « spectaculaire » aux personnes venues me consulter. Mon objectif n’est pas de vous faire marcher sur la tête dans la rue ou de vous faire faire la poule, mais de vous amener doucement à un changement intérieur positif et libérateur !

Quant au degré de réceptivité de chacun, il est variable, certaines personnes ont effectivement plus de facilité que d’autres. Mais en théorie, tout le monde est réceptif. Si la personne est réellement prête pour une séance d’hypnose, et qu’une relation de confiance est établie avec le praticien, il n’y a aucune raison que cela ne fonctionne pas. Si une résistance apparaît, c’est que peut-être, l’inconscient de la personne n’est pas tout à fait prêt pour une séance.

Je pratique l’hypnose chamanique, qui est une alliance entre l’hypnose Ericksonienne et le chamanisme.

L’hypnose Ericksonienne est très réputée pour son action sur l’angoisse et sur les dépendances. Contrairement à l’hypnose « classique », le praticien ne donne aucun ordre, et s’adapte à la personne, à son univers, à ses ressentis, à ses émotions etc.

En hypnose Ericksonienne, la personne en transe participe activement à son voyage et à sa thérapie. Le praticien est là pour la guider, pour lui glisser des suggestions, mais n’impose rien.

L’hypnose Ericksonienne, pour qui, pour quoi ?

Pour toute personne (enfant, adolescent, adulte)  souffrant de blocages, ayant vécu des traumatismes dans son passé dont elle n’arrive pas à se défaire aujourd’hui pour mieux avancer dans sa vie.

Pour toute personne souffrant d’angoisses, de dépression, de peurs, de dépendances, de manque de confiance, de problèmes de sommeils, de problèmes affectifs, pour travailler un deuil, ou bien pour préparer à un examen, etc.

Attention : l’hypnose est déconseillée pour certaines pathologies telles que la perte de mémoire dûe à la maladie d’Alzheimer, les problèmes d’ordre neurologique ainsi que pour toutes les pathologies psychotiques.

L’hypnose ne se substitue à aucun avis ou traitement médical.

Enregistrer